Conservation

Les pellicules de films analogiques sont formées de couches stratifiées que leur nature complexe expose à long terme à un risque de destruction irréversible, suivant la façon dont elles ont été traitées et entreposées. Au sens propre du terme, elles risquent de se volatiliser. Plusieurs solutions sont proposées ici pour conjurer ces visions d’horreur.